Stefan Hoenerloh


Communiqué de presse

Stefan HOENERLOH                            Short Histories of Modernist Painting                          18 avril - 16 mai 2015
 
Galerie Richard a le plaisir de présenter la septième exposition personnelle de Stefan Hoenerloh intitulée Short Histories of Modernist Painting. Elle s'inscrit dans la théorie du post-modernisme en tant qu'expression artistique, à laquelle le travail d'Hoenerloh a été intimement lié tout au long de sa carrière, avec ses représentations de sociétés utopiques déchues et les bâtiments usés qu'elles laissent derrière elles.
 
La première caractéristique essentielle du style d'Hoenerloh réside dans son adhésion aux qualités esthétiques du photo-réalisme. En peignant de cette manière des images de bâtiments, il aborde l'architecture comme évocatrice de symboles de la vie réelle dans notre société. Pour l'être humain, l'architecture indique souvent un statut, un signe de réussite. Ses vues citadines réalistes à l'esthétique photographique mettent en scène des atmosphères désolées. Le spectateur peut toutefois déceler une forme d'humour dans cette idée d'architecture en tant que symbole de prestige. L'usure et la détérioration des bâtiments suscitent chez le spectateur la sensation du temps écoulé. L'aspect vieilli des édifices leurs confère une dignité qui nous rappelle qu'ils existent depuis bien plus longtemps que nous et subsisteront bien après notre passage. Cela nous rappelle combien nous sommes insignifiants au regard de l'Histoire du monde.
 
Ces espaces sortent tout droit de l'imaginaire de l'artiste, imaginaire qui constitue un élément tout aussi important que l'esthétique photo-réaliste. Son imagination confère à ces lieux une luminosité fantomatique, qui donne l'impression qu'ils furent autrefois peuplés d'êtres humains et qu'ils ne sont aujourd'hui plus que les traces d'une société disparue depuis longtemps. La réunion de ces deux aspects forme le noyau du post-modernisme. Ces atmosphères non identifiées, détaillées avec minutie évoquent ce qu'il advient de nous, et revêtent de ce fait une signification unique et obsédante pour chaque spectateur.
 
Stefan Hoenerloh dépeint une civilisation évoluée, désormais en ruines et qui n'existe pratiquement plus. A travers ce procédé, il nous fait prendre conscience de l'arrogance de l'être humain et de ses méfaits, tout en nous invitant à être les maîtres de notre propre destinée.
 
Né en 1960 à Karlsruhe, Stefan Hoenerloh expose en Europe et aux Etats-Unis. Il a participé l'année dernière à London Art Fair et à Art Madrid. Il a également eu deux expositions personnelles à Milan et à Karlsruhe.