Communiqué de presse



 

‘Visual Pleasures’ est la finalité et le titre de l’exposition à Richard, New York.  Elle est composée d’oeuvres de Rainer Gross, Dennis Hollingsworth, Kim Young-Hun et Jeremy Thomas du 10 mars au 11 avril 2020. La sélection des artistes et des œuvres a été faite sur le critère de plaisir : une sélection d’artistes dont les œuvres d’art à la maison rendent la vie beaucoup plus agréable et joyeuse, en particulier dans une période d’obligation de quarantaine.

 

L’oeuvre centrale, au sens propre et figuré sur l’exposition s’intitule ‘Well Head Yellow’ par Jeremy Thomas. Sur une vidéo disponible sur YouTube l’artiste exprime son souhait de créer des sculptures qui attirent les gens viscéralement. Ces sculptures gonflables aux formes courbes en acier possèdent une sensualité qui invite les visiteurs à la caresser. Il joue aussi avec des couleurs qui se modifient selon votre position dans l’espace.

 

Les peintures de Kim Young Hun procurent un plaisir visuel par ses arrangements de couleurs et par leurs compositions équilibrées entre des formes géométriques stables et des larges coups de pinceaux qui marquent une énergie vibratoire.  Son exposition personnelle à Volta New York a été sélectionnée et décrite comme une « Playful Abstraction » dans le New York Times.

 

Dennis Hollingsworth présente deux petites peintures délicates et sophistiquées qui traduisent un sentiment de nature. Sur un fond bleu pâle pour l’une et jaune vif pour la seconde des boules blanches piquetées en trois dimensions sont reliées  par c des coups de pinceaux bruns suggérant une végétation se développant naturellement. Relativement à leur petite taille ce sont deux œuvres  raffinées et visuellement puissantes.

 

L’exposition comprend un diptyque d’une belle taille de Rainer Gross de sa célébre série « Contact Painting », avec laquelle il a atteint une reconnaissance internationale. L’oeuvre choisie présente plusieurs tons de bleus, gris et jaunes issus de différentes couches de pigments attachés  et détachés d’une toile à l’autre par simple pression des deux toiles l’une contre l’autre. L’infinité des détails et des connections entre les deux panneaux offre au regardeur un espace de contemplation.