Communiqué de presse



 Galerie Richard à Paris présente « Masterpieces » réunissant une à deux œuvres importantes de Bram Bogart, Kim Young-Hun, Kiyoshi Nakagami, Joseph Nechvatal du 16 janvier au 28 février 2021.

 

Influencé dans son plus jeune âge par les peintures de Van Gogh, Bram Bogart a individualisé encore plus chaque coup de pinceau en trois dimensions avec sa propre unique couleur qu’aucun artiste peintre. Amoureux de la couleur et des couleurs primaires, l’artiste en créant Juli a réalisé une œuvre signature avec une forte présence.

 

Kim Young-Hun applique des techniques ancestrales de la peinture traditionnelle coréenne pour créer des œuvres abstraites inspirées de pertubations d’écrans numériques. En utilisant à la fois la palette de couleurs classiques du peintre et les couleurs hypersaturées des écrans numériques, il témoigne de l’univers mental et visuel d’une génération passée du monde analogique  à l’univers numérique.

 

 Né en 1949 à Shizuoka, Kiyoshi Nakagami est un des peintres des plus respectés au Japon. Ses oeuvres sont dans les plus importants musées d’art contemporain au Japon. 

« En tant que peintre, il n’y a rien de plus difficile que de représenter la lumière. Ceux qui y arrivent sont les plus grands peintres, les plus grands artistes ». K. Nakagami

 

Joseph Nechvatal, né à Chicago et vivant en France manipule des images photographiques avec des technologies numériques en peinture depuis 1986. Précurseur de la peinture numérique, c’est en 1991 en France qu’il a infecté ses peintures avec des virus numériques créés de toutes pièces, pour la première fois dans l’histoire de l’art .